La Réserve Naturelle Régionale de la tourbière des Saisies – Beaufortain – Val d’Arly

Située au col des Saisies, à cheval entre le massif du Beaufortain et la vallée de l’Arly, la réserve naturelle régionale de la tourbière des Saisies – Beaufortain – Val d’Arly occupe une surface de près de 300 ha.

 

Pourquoi une réserve ?

Car c’est la plus grande tourbière acide que l’on trouve dans tout l’arc alpin ! Bien que le Beaufortain et la Val d’Arly  ne manquent pas de tourbières, ces dernières dépassent rarement les quelques hectares, tandis que la tourbière des Saisies en atteint plus de 600. C’est donc un patrimoine naturel unique d’importance internationale que l’on retrouve ici.

En plus de sa surface importante, la tourbière est composée de nombreux milieux originaux, comme les tourbières de pentes qui sont des habitats rares à l’échelle européenne. Ses habitats accueillent aussi une faune et une flore très adaptées, dont beaucoup sont des espèces protégées ou menacées. Citons les Cordulies (libellules), le Solitaire et le Nacré de la Canneberge (papillons) ou encore le Tétras-lyre et les petites chouettes de montagne parmi les animaux à enjeux. Côté flore, les plantes carnivores comme la Drosera et la Grassette embellissent le paysage au printemps aux côtés de l’Andromède et de la Trientale, dont la tourbière accueille l’unique station des Alpes françaises.

C’est donc dans le but de concilier maintien des activités économiques et touristiques, et préservation de ce patrimoine naturel d’exception que la réserve naturelle a vu le jour, en juillet 2013.

 

Les autres statuts environnementaux

En plus du classement en réserve naturelle, la tourbière des Saisies fait également l’objet d’autres mesures de protection.

Depuis 1989, la zone est classée en arrêté préfectoral de protection de biotope. L’objectif de ce classement est de protéger le milieu de vie (le biotope) des espèces à enjeux, notamment les espèces floristiques dans le cadre de la tourbière. Pour cela, le préfet a adopté un règlement qui détaille les activités interdites ou règlementées sur la zone.

En août 2006, la tourbière entre dans le réseau européen Natura 2000 en étant classée en zone spéciale de conservation. C’est parce que la tourbière des Saisies, la plus grande des Alpes, revêt une importance écologique à l’échelle européenne que le site a été inscrit à ce réseau. Mis à part l’évaluation d’incidences à réaliser en cas de projet pouvant porter atteinte au milieu, aucun aspect règlementaire n’est ajouté par ce classement. Le classement Natura 2000 donne des crédits permettant de financer des actions contribuant à préserver la biodiversité. A titre d’exemple, des mares ont été créées sur la tourbière dans le but d’accueillir des espèces liées à ces milieux, comme les libellules ou les amphibiens.

Le personnel de la réserve

Pour mettre en œuvre les actions de gestion sur la réserve naturelle, le personnel de la réserve naturelle travaille au quotidien en réalisant des tournées de surveillance, des suivis scientifiques, des animations, …

Anne-Claire DICKAnne-Claire DICK

ONF Savoie / Conservatrice de la réserve naturelle et animatrice déléguée Natura 2000

Chef de projet environnement / loisirs nature à l’Office National des Forêts (agence Savoie), je travaille sur ce site exceptionnel depuis 2012. Je suis chargée de coordonner l’ensemble du programme prévu au document de gestion de la réserve et du site Natura 2000. Je pilote plus particulièrement les actions liées aux domaines scientifiques et réglementaires.

 

 

Pascal PHILIP

SIVOM des Saisies / Garde-animateur sur la réserve naturelle

Arrivé au poste de garde animateur en mai 2020, je réalise principalement des missions d’éducation à l’environnement et de police. J’interviens ainsi auprès des scolaires et du grand public à travers des animations en salle comme sur le terrain. J’effectue également des tournées de surveillance et de sensibilisation.

 

Pin It on Pinterest